Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

No Comments

[Rencontre] Déambulations en terre américaine avec Marilyn Mugot

[Rencontre] Déambulations en terre américaine avec Marilyn Mugot

Camille Leage | On

Partons cette fois-ci à la découverte de l’univers parfois mutique, souvent mélancolique et pourtant d’une vigueur émotionnelle rare de Marilyn Mugot, jeune et talentueuse photographe française. En photographiant à la tombée de la nuit ses déambulations en terre américaine, Marilyn décroche une série géniale, inventive et conquérante. Ce rêve éveillé est à l’image du pays qu’elle a décidé de consacrer.

Bonjour Marilyn, peux-tu te présenter ?

Jeune photographe, j’habite Paris, j’aime voyager seule…et faire tout un tas de choses seules en fait ahah. Je passe beaucoup de temps la tête dans les images !

Img 6

Tu es graphiste de formation. Comment se retranscrit ton rapport au graphisme dans tes photos ?

En effet, j’ai des études de graphisme, ça a été plutôt la répercussion d’un attrait au dessin et à la peinture, qui s’est manifesté très tôt et d’une manière naturelle. Le graphisme m’aide actuellement à la réalisation d’une image, je passe du temps à la retouche, j’y accorde une grande importance. C’est très apaisant. J’aime modifier la réalité et pour moi, ça passer par la couleur.

Img 2

Img 7

Pourquoi ce périple aux Etats-Unis ?

Je suis née dans les années 80 donc les États-Unis a toujours représenté le pays de tous les possibles et j’en suis tombée amoureuse en y allant. La lumière est exceptionnelle et typique de là bas surtout en Californie. Il y a un panel de couleurs, un zénith qui dure des heures et qui permet de capter beaucoup d’ambiances différentes. L’esprit américain que j’adore aussi, il est positif et encourageant, on a le sentiment que tout est accessible et ça donne de l’énergie pour tester pleins de choses et ne pas s’enfermer dans une case.

Img 10

Img 9

Drôle de manière de documenter ton voyage. D’où t’es venue l’idée de retranscrire ton voyage comme ça ?

La particularité de mes photos s’est introduite d’elle-même, au fil de mon voyage. Au départ, je partais pour travailler une photo de rue, plus portée sur le contact humain puis ça a été plus évident et instinctif de me fixer sur certaines ambiances en pénombre. Je suis fascinée par la lumière du lever et du coucher du soleil. Les lueurs sont spéciales à cette heure, comme une impression que les murs respirent. Comme être soi-même en apnée, un temps s’arrête où toutes les formes ressortent. C’est très sensitif.

img 3

Img 5

Néons de nuit, longue exposition, peux-tu nous parler de  ce qui t’a intéressé d’exploiter dans cette série ?

Ce qui m’intéresse, c’est le jeu des derniers rayons du soleil donc j’ai alterné entre longue exposition et le fait de raviver des teintes et couleurs en post-production sur certains clichés, mais pas tous. Parfois, il n’est pas nécessaire d’employer la retouche, ça n’est pas un critère intrinsèque. Le meilleur créneau se trouve juste avant la nuit. En Californie, la lumière vire au jaune, orange et rose. En partant là dessus, je m’éclate à remodeler en fonction de mes goûts. Je teste pleins de combinaisons pour arriver au plus proche de mon repère esthétique.

Img 4

Image 1

Des sources d’inspirations ?

Pleins d’inspirations, l’univers Lynchien m’inspire insconsciemment depuis l’enfance, l’artiste Carlos Bernardini avec ses installations en fibre optique, David Altmeid et son univers enchanté et glauque à la fois ; Gregory Crewdson. Je m’intéresse à plein d’usages créatifs et esthétiques, les différents rapports aux formes et à la lumière. J’explore pour mieux me trouver.

Img 12

Img 11

Des futurs projets ?

J’ai le projet de continuer la série en cours, la compléter, la faire évoluer et mûrir mon idée. Toujours continuer sur le même thème ; une photo à ambiance mystique en post-nuit. Pour cela, je compte me rendre en Chine, à Hong-Kong et bouger un peu. Un petit tour à Los Angeles va s’imposer aussi, les Etats-Unis me manquent beaucoup !

Img 13

Le reste de la série est disponible sur son compte Instagram.

Son portfolio, c’est ici et sa page Facebook, par .